Choisir une assurance emprunteur

Certaines banques exigent une assurance emprunteur avant d’accorder le prêt. L’assurance sert à conclure un contrat visant à couvrir l’échéance entre le prêt et le remboursement. La base de cette assurance rassure la banque à vous octroyer le prêt. Ce n’est pas seulement la banque qui en bénéficie, vous aussi. Découvrez ici comment choisir votre assurance.

Le choix des garanties

L’assurance que vous vous préparez à prendre offre certaines garanties. Tenez-vous donc à comprendre et évaluer lesdites garanties. Ou encore, consultez le site. D’habitude, les garanties sont réparties en trois volets.  Il y a la garantie pour la perte d’emploi, l’invalidité et aussi le décès. Pour l’invalidité, c’est la perte irrémédiable d’autonomie. Il existe l’invalidité partielle et totale de travail également. En prenant l’assurance emprunteur, l’agence assurera alors les mensualités dues à la banque. Mais avant cela, vous devez au préalable fournir des preuves de votre incapacité.

Choix de quotité assurée et durée de couverture de garantie

Une quotité assurée est la part que prend en charge l’assurance s’il y a sinistre. Le prêt contracté auprès d’une agence de crédit ou une banque peut bénéficier de couverture partielle ou totale. Cette couverture est prise en charge par l’assureur. Lorsque le prêt est fait par un individu, la quotité assurée dans ce cas est égale à la somme totale. Dans une situation de souscription au prêt par plusieurs individus, c’est différent. La quotité assurée s’applique en tenant compte de la réalité financière de chaque individu.

Quoique, les garanties ont une limite d’âge donné. Toutes les garanties ne vous seront plus couvertes entre 66 et 75 ans.  L’âge est surtout mentionné pendant la signature du contrat.  Un point important à vérifier, c’est le type de garanties. Il y a les garanties indemnitaires ou forfaitaires. Les garanties forfaitaires définissent le montant de dédommage à la signature. Alors que pour celles indemnitaires considèrent les dégâts pour évaluer à juste valeur.

Retenez également que vous n’êtes pas tenu de confier cette assurance à votre agence de crédit immobilier. Vous pouvez la confier aux concurrents tout en respectant les conditions jadis conclues avec l’ancienne agence.